Oui, moins d’une heure peut être un objectif !

Depuis que je cours sérieusement (23 mois), je n’ai participé qu’à des 10 km. Avec quelques variantes : la corrida d’Issy et ses 2 côtes ; la course des Princesses (tout à fait moi !) à Versailles, 8km seulement ; la Rochambelle en doublant les marcheuses.

10 km, j’aime bien, la distance ne m’effraie plus, elle me permet de relativement m’auto-évaluer et je parviens peu ou prou à gérer.

En équipe pour L’Equipe

Pasta, mes New Balance 890 chéries et mon dossard d’imposture ! @ babaorun

Donc quand L’Equipe ouvre ses inscriptions, dans l’euphorie de ma reprise, je me lance. Et, plus on est de fous, moins y’a de riz, j’incite quelques collègues à participer au challenge entreprise. Une très mauvaise idée car entre ceux qui ne s’inscrivent pas à temps, ceux qui se désistent et une organisation pas du tout facilitante -sans oublier le surcoût de 10€ par participant, juste pour une photo de groupe… Mais nous ne reviendrons pas là-dessus.

J’ai 6 semaines avant l’échéance du 23 juin, je reprends donc les entraînements de running à un rythme raisonnable en vue de la course.

JC : Mouais, enfin, raisonnable, ça dépend pour qui hein…
AL : Evidemment, toi tu cours comme moi je respire ! Tu sais bien qu’essayer de caser un entraînement 3x/semaine me provoque des noeuds au cerveau.

2012, une prépa aux petits oignons

L’an dernier, un certain Jean-Christophe Savignoni (ma chère moitié de baba et le coach de Jahom pour son marathon, une référence donc !) m’avait concocté un vrai plan d’entraînement. Je râlais pas mal pour m’y tenir, mais ce fut bigrement efficace. Les 10km de L’Equipe 2012 m’avaient permis d’établir mon RP à 55′ et des brouettes. 3 minutes de grattées sur mes temps habituels, j’étais si fière !

2013, le coach me laisse en plan

Ou sans plan, car mon « personnal coach » (so chic !) cette année a d’autres chiens à fouetter. Il m’indique juste au jour le jour quel type de séance je dois suivre, et roule ma poule. Vous vous en doutez, ça ne roule-ma-poule pas longtemps c’t’affaire. Pas si évident de reprendre de toute façon après mon hiver cahotique.

Le parcours 2013, de Chatelet à Bastille via Nation

@ASO-Challenge_2013

JC : Disons que je dois accessoirement m’entraîner aussi pour le marathon du Mont-Blanc, et que je coache des gens sérieux chez Urban Running, moi Madame !
AL : Ah tu le prends comme ça…

Ni une, ni deux, je contacte Mélanie de Urban Running, et hop, je m’inscris. Tu ne te débarrasseras pas de moi aussi facilement mon baba ! Plus sérieusement, la raison n°1 qui me décide à rejoindre un groupe, c’est que j’en ai ma claque de courir seule.

Jour J, bon vent !

@ASO-Challenge

Pendant JC, absent, tribule en Chine, je me prépare donc à courir sans mon plus fidèle supporter. RV à Bastille avec les collègues, puis on trottine jusqu’au départ, vers la tour Saint-Jacques.
Détour par les toilettes du Starbucks, où… je croise Kilian Jornet. Il est super sec et pas grand. JC ferait figure de déménageur à côté !
Je file dans mon sas. On caille, on attend. Le vent souffle fort.

51 je t’aime, j’en boirai jusqu’au bout ♫

Sas 51 minutes, la bonne blague ! ASO s’est trompé (j’avais mis 55’…). Je ne ferai jamais 51′ !
Top départ, finalement la largeur du Sébasto me préserve des doubleurs-frôleurs. J’avance, portée par le rythme de mon sas, mais je me méfie. Ne pas s’emballer.

Avant Répu, premier faux-plat, qui me surprend. Jamais je n’avais réalisé le semblant de bosse dans ce sens. Puis on s’engage sur le bd Voltaire, très roulant. A Nation, je me félicite d’avoir embarqué mon bidon « simple hydratation », ça m’évite de faire un large écart vers le ravito, vaste champ de bouteilles et de peaux de bananes.

Cours de Vincennes, un coucou à Christophe le photographe, puis on tourne à droite vers Trousseau, ça descend. Je me souviens des conseils de JC pour Issy : « Quand ça descend, détends tout et laisse ton corps aller vers l’avant ». Cool, j’accélère, un peu d’avance pour la montée Daumesnil.

@babaorun

@babaorun

Le fameux km7, mon mur à moi ?

@ babaorun

@ babaorun

Il est temps de m’enfiler un petit gel bio (on se refait pas), et hop, j’attaque la montée. Là c’est le conseil d’Olivier (l’autre coach d’Urban Running) qui me revient « Redresse-toi et regarde au loin, pas de grandes enjambées », et je grimpe en courant. Moi la tortue, alors que d’autres sont bambou.

J’attaque enfin l’avenue Daumesnil et ses arcades, la pluie commence, ça fait du bien. Je sais que la ligne d’arrivée n’est pas loin, il faudrait accélérer mais j’ai du mal. Je contrôle mon souffle à mort. Je contracte mes abdos pour m’éviter un point de côté (et là, je me dis qu’il faut vraiment que je travaille mes abdos !).

JC : Ah tu vois que c’est utile !

Contente et contenue

Et enfin, je vois le portique d’arrivée, rhhha. Mon chrono affiche 58’27 pour 10km260 (on m’aurait donc menti ?). Je voulais m’éviter de finir en plus d’une heure, mon objectif est atteint.

Je me retrouve au niveau de mes premières courses, il y a presque deux ans, mais je me sens tout de même contente. Juste un peu tristounette de n’avoir croisé que Christophe le photographe pour m’encourager. Mon baba m’a manqué !

 

Ce contenu a été publié dans On sporte bien, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

20 réponses à Oui, moins d’une heure peut être un objectif !

  1. bravo miss baba!
    super récit et super temps!
    dommage de ne pas s’etre croisées mais quelle foule! (et puis du coup on était pas dans le meme sas)

  2. Jo'Run dit :

    Bravo pour ce 10km L’équipe en solo! Le prochain en 55′ ? 😉

  3. merci pour le clin d’oeil à propos du bidon 😉 et bravo pour ta course

  4. Bravo pour cette course menée de main de maître avec les bons conseils de l’équipe Urban running. et avec une reprise suite blessure, ce chrono est très honorable 🙂

  5. Julien dit :

    Finalement on s’en moque pas mal du chrono!
    Moins d’une heure ou moins d’une demi-heure, du moment que s’est bien raconté, avec sincérité, que l’on se prépare comme une pro et que l’on paye un peu de sa personne pour atteindre son objectif c’est très bien. Tout le monde peut s’en inspirer.
    Bravo !

    il ne reste plus qu’à passer sous les 55′ maintenant 😉

  6. Greg Runner dit :

    Un grand bravo! Dommage qu’on ne se soit pas croisé, cela aurait pu sympa de se retrouver avant ou après la course. Une prochaine fois… 😉

  7. Nolwenn dit :

    Belle course!
    J’ai découvert ton blog grâce à Mary, Stéphanie et Carole que je lisais déjà, et je suis bien partie pour me faire toute la lecture à rebours, t’es super agréable à lire!

    • AL dit :

      Bonjour Nolwenn et bienvenue. Nous allons profiter de nos vacances pour courir faire un tour sur ton blog tiens !

  8. vivie dit :

    Tu m’as fait rire ! Quel récit ! On reconnaît la plume de la journaliste…
    Bientôt un scénario ou un bouquin ?

  9. Justina dit :

    Bravo, pour la course et parce que c’est vraiment cool de partager toutes vos sensations !
    Tendres baisers pour vous deux et bonnes vacances !

  10. vivie dit :

    Tu m’as bien fait rire ! Ton récit est vivant.
    On sent bien la plume de la journaliste…
    A quand un bouquin ?

  11. misscolombine dit :

    bravo !

  12. Ping : Le chti 10km lillois des babaorun | babaOrun

  13. Ping : Bilan 2013 contrasté des Babaorun | babaOrun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *