5 hauts de running à manches longues testés et jugés !

Qu’est-ce que je vais me mettre ? Il fait un temps de caca – comprenez de caillance-, quel haut je prends ?
JC : Mais t’en as plein. Tu prends n’importe lequel du moment que c’est suffisamment technique, il sera caché sous une veste, le style, tu t’en balances !
AL : Non, c’est important, on ne sait jamais. Si j’ai un accident, je souhaite que mes fringues ne heurtent pas la sensibilité esthétique du pompier qui me ramassera. Et puis, je veux avoir chaud, ne pas transpirer comme une brute, que ce soit bien coupé, joli, c’est compliqué.

Il fait frais, que porter pour courir ?

Il fait frais, eux ils l’ont facile, ils sont tout le temps en costard !

Donc, je passe à la moulinette pour vous, chers lecteurs et lectrices, coureurs attentifs à votre mise, 5 hauts à manches longues de running.
H&M, Forever21, Kari Traa, Li-Ning, Ceramiq. Matières, style, technicité, prix, c’est parti !

Le haut Forever21 turquoise

Forever21 est plus connu des fashionistas que des sportifs. Normal ! Cela s’inscrit dans cette tendance aux marques mode à venir fricotter du côté des fringues de sport : Oysho, Bershka…, même Monop’ s’y est essayé (mais a un peu foiré son coup).
Ici, un top turquoise dans une matière assez épaisse, pour être porté à même la peau, stretch, avec un tissage étudié pour épouser le corps, un textile relativement respirant, agréable à porter, sans coutures. Encolure ronde.

Les + : Un haut assez long sur les hanches, et ça, en hiver, on aime bien ne pas avoir le bide à l’air, avec des trous pour les pouces dans les manches. Pas super cher (19 €). De plus, le coloris résiste bien au lavage. Enfin, la matière ne bouge pas.

Les –  : Manque de technicité, un textile peut-être un peu trop épais pour une respirabilité optimale.

Ce haut n’est plus en vente, mais y’en a plein d’autres pas mal sur le site

Le haut Li-Ning gris chiné

Li-Ning est une marque chinoise, que JC avait découverte à Shanghaï , il y a quelques années. Depuis, on la voit parfois sur les sites d’e-commerce de sport, et sur les running expos. Plus rarement en magasin.
Ce petit haut, acheté à Berlin, est confectionné dans une matière plutôt fluide, fine, un peu satinée au toucher, qui sèche vite.

Les + : Un prix ultra raisonnable, d’abord. Et j’aime sa petite poche latérale pour la clé, un style sympa, notamment avec le zip de la poche rose fluo qui tranche bien sur le gris chiné. Appréciable aussi, une matière assez douce à porter.

Les – : Un tissu froid sur la peau, et pas du tout thermique quand il fait frisquet (en gros, on se pèle). Il est donc préférable de la porter en demi-saison ou en sous-couche, mais du coup, la poche gène quand on veut le rentrer dans son legging. Une coupe pas très élégante, et une encolure peut-être un peu trop ouverte.

Vous trouverez un bon choix de produits Li-Ning sur le site de Univers Running et notamment le haut de running soldé à 11,97 €

Le haut Ceramiq

Le grand truc novateur de cette marque relativement récente sur le marché français ? Une matière textile élaborée à partir d’oxydes de métaux issus de roches volcaniques. bizarre hein ? Eh bien, cela confère à la fibre des propriétés thermorégulatrices (ça absorbe la chaleur des infrarouges, ça fait miroir avec la chaleur du corps) et la matière se révèle bien respirante. C’est très léger et tout doux.

Les + : Des surpiqûres flashy sur un tissu gris, avec une coupe globale plutôt seyante. Un vrai tee-shirt manches longues qui te garde au chaud, et de réelles propriétés régulatrices quand on transpire.

Les – : Un peu cher, une coupe un peu juste au niveau de la longueur quand on ne mesure pas 1m50. Pourtant au niveau des épaules et du buste, la taille me convient.
A tester aux beaux jours aussi.

J’ai la version classique, mais j’adore la version léopard, qui est plus chère (tout ça pour des taches d’animal !), le tee-shirt manches longues Ceramiq, 69 et 79 €

Le haut H&M rose chiné

Ça ressemble à un haut d’une marque bien connue (avec un logo virgule, ça vous dit quelque chose ?) … Le géant suédois du textile aurait-il copié ? Que nenni !
Un haut à manches longues, chiné, ultra stretch, à encolure ronde.

Les + : Outre une coupe assez longue, top quand il fait froid (et surtout ça ne remonte pas au-dessus du nombril, et ça, franchement, ne pas se la jouer bimbo d’Instagram en plein jogging dans le Bois par 5°C, c’est plutôt pas mal). J’apprécie les trous pour les pouces dans les manches, et la matière ultra stretch, assez light, et confort. Pas de coutures et moi, j’aime aussi la couleur du mien : rose un brin flashy, qui apporte un peu de gaîté dans la grisaille de l’hiver.
Et un prix rikiki, qui donne envie d’en acheter plusieurs.

JC : Mais à quoi ça sert ?
AL : Eh bien, quand tu en as un au lavage, tu peux porter l’autre, pratok non ? Ainsi, pas besoin d’être au taquet sur la rotation des lessives si tu vois ce que je veux dire…
JC : Et la déconsommation alors ?
AL : Ah ça… OK ! JC one point !

Les – : Honnêtement, j’en vois peu. La matière pourrait être un chouilla plus douce ?

Le top training sans couture H&M, 19,99 €

Le haut Kari Traa, coloré

J’ai découvert cette marque norvégienne, créée par une championne olympique de ski freestyle, par un sacré truchement. Il se trouve que j’ai croisé, il y a 15 ans, la personne qui en est aujourd’hui l’agent en France ! Une improbable coïncidence.
Alors, quand les soldes privées de la marque, eurent lieu… dans ma rue (autre incroyable coïncidence), je ne pouvais que craquer pour leur ligne de fringues de running.

Un haut ultra coloré, avec des coutures apparentes, et le bonnet de running avec le trou pour la queue de cheval (les mecs, vous pouvez pas comprendre), assorti.

Les + : Une matière hyper douce et légère, très agréable à porter, une coupe seyante, des couleurs vraiment funky, qui mettent du peps dans l’hiver. Facile d’entretien, qui sèche super vite, respirabilité, rien à redire.

Les – : Pas évident à trouver dans les shops de running (à Paris, chez Planet Jogging), maque de détails techniques (pouce, mini poche). Et bonnet pas assez profond pour ma grosse tête pleine de connaissances ! Et peut-être un prix plein pot un brin cher pour les petits budgets ?

Le haut Kari Traa coloré à shopper sur ce site, 49 €

Si vous aussi, vous avez testé des hauts de running top et qui changent des Adidas et Nike, laissez-nous vos commentaires.

NB : Sur les photos, je porte un collant de running Kalenji super bien Kanergy, un modèle compressif, et surtout bien coupé, galbant à souhait (surtout sur les fesses et ça…, je vous fais pas de dessin), avec du mesh respirant au niveau des articulations, la petite poche qui ferme pour la clé, les zips cheville en biais, des bandes réfléchissantes… pour 29, 99 €.

Ne partez pas comme ça, votre lecture se poursuit. Vous connaissez Douzaleur ?

Ce contenu a été publié dans Matériel & équipement, Vêtements de sport, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 5 hauts de running à manches longues testés et jugés !

  1. Ping : Bye bye Copenhague. Et maintenant, on va où ? | BabaOrun

  2. Ping : Qui a gagné le joli legging Sirun ? | BabaOrun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *