Le premier jour du reste de ma vie avec Urban Running

corridaIssy_2011

Au tout début, était le run @Corrida Issy2011

Dans mon ancienne vie, je courais toute seule. Comme une malheureuse. J’avais bien JC qui m’échafaudait un vague plan, qui se traduisait en fait par un « fais ci, fais ça » 10 min avant de partir avec mes baskets. Comme jetée en pâture dans la nature hostile truffée d’écureuils !
Mais après un an et demi de running solo, j’en ai eu marre. J’ai trépigné, jeté ma Garmin par la fenêtre (euh, non là, j’extrapole)… Bon, je m’égare ! Reprenons.

Tout a commencé quand JC m’a dit : « Tu devrais faire un test VMA avec Urban Running, ils sont cools » Le malin… J’écoute toujours mon mec. J’ai mordu à l’hameçon.

Les monos

J’ai d’abord rencontré Mélanie, la boss, très souriante. Je savais aussi que les séances de Vincennes étaient drivées entre autres par Olivier, mon ex-voisin hyper sympa (je suis obligée de dire ça, sinon il va m’infliger des tours de stade en plus et nous pourrir notre mur FB). En confiance donc.

urban running boulogne

JC à Boulogne @UrbanRunning

Et puis, je pouvais ENFIN être vraiment coachée par mon amoureux, qui encadrait aussi de temps en temps. Pas trop tôt !

JC : J’adore réfléchir aux entraînements à caler, aux exercices, répondre aux questions et voir le sourire des gens après les grimaces… Et puis j’aime plus que tout être dehors. Et enfin, je pouvais donner des ordres à AL sans passer pour un gros macho !

Le lieu

Autre argument déterminant : des rendez-vous non loin de chez moi, avec des séances sur stade (j’aime bien, je me sens plus investie, je pense à Usain, à Marie-José… non ça, c’est pipeau !) ou dans le bois de Vincennes. Et ça, c’est vraiment chouette. J’aime courir sans voitures, quand ça sent la verdure et l’humus.

La colo

Je me suis vite sentie à l’aise. Le groupe à géométrie variable s’est montré d’emblée très accueillant. On rigole pas mal, et pourtant ça bosse ! Les différents niveaux se respectent et s’encouragent. On s’entraîne sans se prendre la tête. Parfait pour moi.

JC : Les gens se tournent vraiment très vite vers les nouveaux, et des micro-groupes se sont formés. Des amitiés même. Des rencontres ? Ça, j’en sais rien…

Les activités

Gainage avec Urban running @O. Gaillard

Gainage avec Urban running @O. Gaillard

Depuis que je m’entraîne de manière cadrée, je ne réfléchis plus au calendrier hebdo de mes séances, j’y vais, point barre ! J’ajoute une ou deux séances runnings dans ma semaine (genre le matin à jeûn et le dimanche), ou une autre activité sportive, et je sens que je progresse. Et puis, même si je progresse lentement, peu m’importe parce que je conserve intacte mon envie de courir.

JC : UR varie énormément les séances pour toucher à toutes les filières spécifiques de la course à pied. De la sortie longue avec des allures spécifiques en passant par des séances de seuil, VMA, côtes et même de la préparation physique générale et spécifique au run. C’est certain qu’avec de l’assiduité, les progrès ne peuvent qu’arriver !

Evidemment, c’est pas gratuit, mais quand je vois combien j’ai payé l’an dernier pour un club de fitness. Que j’ai fini par utiliser comme vestiaire pour aller courir dans un parc non loin, à l’heure du déj… finalement, les tarifs demeurent raisonnables (rappelons que nous sommes à Paris hein) !

 

Lier aussi sur babaorun :
Reprise du running, tout doux après une blessure

 

Ce contenu a été publié dans Débuter, Entraînements, On sporte bien, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Le premier jour du reste de ma vie avec Urban Running

  1. Justina dit :

    Top !! J’ai hâte de commencer aussi, avec l’équipe de la boutique « Courir » à Montréal. Séance d’essai le mercredi 4 sept…. Je vous raconterai.

  2. Julie dit :

    Est-ce que tu cours tjs chez eux ? venant de m’installer à paris, je suis très intéressée !

    • AL dit :

      Bonjour
      Oui je cours tjs chez eux, j’y ai rencontré des gens sympas et des forts mais aussi des plus… comment dire… raisonnables ! J’aime que tout le monde s ‘entraine en même temps, ça booste. Et puis il y’a pas mal de séances que je ne serais pas capable de faire seule. En tout cas, je ne pousserais pas aussi loin.
      J’espère que tu y trouveras ta place.

  3. Ping : Blanche Anelor et les sept coachs | babaOrun

Répondre à Justina Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *