Sans ma Garmin, je suis libre au max !

Quand j’ai commencé à courir pour de vrai, mon amoureux m’a offert une montre GPS avec cardio-fréquencemètre Garmin. Chouette, un joujou de geekette runneuse, histoire d’enregistrer mes entraînements.

Un jour je le doublerai !

Un jour je le doublerai !

J’étais tellement contente que je l’ai portée tout un week-end, comme une ga(r)mine.

Je me sentais pousser des ailes, genre je vais dépoter. L’expression course contre la montre prenait alors tout son sens. Cela dit, je ne me suis pas transformée en Bipbip pour autant bien sûr !

Puis, assez rapidement, j’ai suivi un plan d’entraînement avec des séances de fractionné, des alternances de rapide/lent selon un temps donné, des 10×100 m à faire à telle allure, bon vous connaissez, et là, la Garmin devenait mon alliée.

J'ai moins de cheveux gris tout de même

J’ai moins de cheveux gris tout de même

Sauf… quand je m’énervais à mort parce que les boutons étaient si subtils que mes pattes engourdies croyant appuyer dessus plusieurs fois n’avaient pas appuyé, et là, je frisais la crise de nerfs ! De toute façon, quand j’en chie lors de mes séances, je suis de mauvais poil, c’est comme ça. Alors si, en sus (l’expression préférée de JC que nous placerons souvent, autant vous avertir tout de suite), une p***** de montre me complique la tâche, là, la runneuse en moi se transforme en dragon, aussi vite que Wonder Woman dans sa cabine téléphonique.

SuperJC

SuperJC

JC a fini par admettre que la Garmin basique ne me convenait pas, et je fus dotée rapidement du modèle supérieur (bien joué non ?).

Et j’avoue que je suis devenue tributaire de cet objet tantôt ami, tantôt ennemi. Car à trop vouloir suivre des allures, un temps de course, une distance que l’on juge raisonnable, on ne s’écoute plus assez. Ou lorsque l’on s’écoute, on s’auto-déçoit parfois.

little-house-on-the-praire

Et en plus, il faisait beau

Récemment, j’ai oublié ma Garmin. Je suis donc partie le nez au vent en courant à une allure que je jugeais cool pour trotter dans un grand parc parisien, et faire deux accélérations, histoire de dérouiller la machine qui avait roupillé longtemps (cf le post sur ma reprise du running). Et étonnemment, je me suis surprise à courir sans trop peiner, avec même deux accélérations de 5′, soyons folle !

Afin de pouvoir checker l’heure (des fois que je courusse non-stop pendant trois plombes ; mon-travail-ma-passion m’attendait tout de même), j’avais pris soin de bloquer mon téléphone dans un brassard. A la fin de ma séance, il m’indiquait que j’avais parcouru 7,7 km en 50′, ce qui m’a semblé satisfaisant à mon niveau.

Peut-être ai-je eu tendance à accélérer inconsidérément, mais plus que la distance parcourue, c’est bien la sensation de bien-être alliée à celle de liberté retrouvée que j’ai savourée après cette séance. Bilan ? Garmin ne m’accompagnera plus aussi systématiquement qu’avant. Et tant pis pour mes states !

 

 

Ce contenu a été publié dans On sporte bien, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Sans ma Garmin, je suis libre au max !

  1. Greg Runner dit :

    Tu as une montre Garmin et tu ne la prends pas pour courir?!!!! Allo?!
    PLus sérieusement, parfois, il faut savoir sortir du plan et le nez de sa montre, histoire de renouer avec ce qui nous pousse à courir: la plaisir, tout simplement…

    • AL dit :

      Bon cela dit, j’arrive parfois à courir avec plaisir et Garmin en même temps ! Ouais, chu comme ça moi 😉 !

  2. Philippe dit :

    Intéressant. Il m’arrive aussi de courir sans ma montre, avec mon iPhone à la main (pour rester joignable), en utilisant une appli dédiée au running. ça revient à peu près au même, voire pire, puisque l’iPhone me parle tous les kilomètres pour m’annoncer mon allure 😀 en plus après la sortie je me livre à une gymnastique d’import/export de fichier pour conserver des stats Garmin en phase avec les kilomètres courus. Bref, un jour j’irai courir tout nu. Sans artifice technologique je veux dire !

  3. Julien dit :

    Non mai c’est pas possible de faire sans.
    Et du coup, pour vraiment courir, tu remplaces ta Garmin par quoi ? polar, suunto ? 🙂

  4. Ping : La musique adoucit-elle les runs ? | babaOrun

  5. Ping : Bilan 2013 contrasté des Babaorun | babaOrun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *