AL a intégré un team, ça devient sérieux

Le grand jour est arrivé, mon moment de gloire tant attendu et surtout tellement mérité – oui, je suis ultra réaliste. J’ose à peine en parler, par humilité évidemment, et puis je me dit : zut, j’ai un blog, faut que je raconte des trucs perso  qui intéressent tout le monde, que je mette en scène mes aventures hors du commun.

J’ai craint qu’en vous annonçant cette grande nouvelle avec un brin de fierté, vous pensiez que je me la pétais grave. Puis je me suis détendue, pour vous livrer ce scoop intersidéral : j’ai été sélectionnée pour faire partie d’un team.

Celui-là est plus joli en couleur "pour René"

Pour des raisons esthétiques, j’ai préféré couper le haut de mon visage.

Je suis désormais sponsorisée par Douzaleur.

Douzaleur, une marque performance

Et je ne suis pas peu fière en portant leurs couleurs, de devancer les Kényanes et les Ethiopiennes (pour une fois) qui n’ont pas ma chance, et de regarder de haut Christelle Daunay qui a dû, elle, pactiser avec la marque à la virgule forever. La pauvre, ça me rappelle Faust.

J’ai donc la possibilité d’arborer fièrement des maillots techniques, seyants, légers, respirants, qui ne retiennent pas la transpiration grâce à un procédé très scientifique : plus la couleur est vive, plus ça sèche vite (enfin, je crois que c’est ça, j’ai pas tout capté, c’est très compliqué). Même si je sue si peu malgré mes immenses efforts et mes entraînements intenses, cela dit.

Et puis les coloris fluo permettent tout de même d’être vue sur une course, quand on double à fond. C’est si bien pensé pour moi…

je sue douzaleur babaorun

Douzaleur, une marque sérieuse

Quand je pense que certains de mes amis runners doivent revêtir des tee-shirts de course avec des baselines ridicules du type « No pain no gain » (oui, j’aime vraiment pas ce mojo, la notion de souffrance me déplaît), « faster harder ardeur » ou encore « Boost chépakoi ».

Et j’en connais même qui possèdent des maillots nus, unis, sans rien, pas une inscription, pas un encouragement d’imprimé. Des vêtements de sport d’une tristesse, qu’on en perdrait sa motivation. Ressaisissez-vous que diable !

Shoppez du Douzaleur avec de vraies valeurs inscrites en grosses lettres sur vos vêtements. De la philosophie (« Je cours donc je sue ») à la menace pour intimider les adversaires (« Je suis en mode machine »), de vraies baselines qui nous ressemblent. Ma préférée : « C’est quoi cette histoire de mur » pour claquer le beignet à tous ces pseudos pros du marathons qui font des gorges chaudes du 30e kilomètre !

Le maillot de la Runnosphère, à côté, est bien morne !

Le maillot de la Runnosphère, à côté, est bien morne !

Douzaleur, une marque française

Et comme notre sympathique et pas du tout snob ami Mondebourg, on a envie de vanter les mérites d’une grande marque française.

J’aurais pu courir en pull marin Saint-James, mais je pense que j’aurais eu chaud cet été. Je préfère tout de même la laine en version mérinos néo-zélandaise plutôt qu’en mode marine bretonne ou normande.

Donc Douzaleur a été créée par deux frères Frenchies, Matthieu et Florent, tels David et Jonathan, Naf et Naf, Adidas et Puma (ben quoi ?), ouais, enfin, vous voyez l’idée : deux passionnés qui ont eu à cœur de porter loin l’humour français allié à une notion de la performance à pied, très poussée. Au moins jusqu’à 12 km/h… oui… Douzaleur > 12 km/h, vous avez capté ou on vous explique ?

Bien entendu, avec mon nouveau sponsor, je demeure libre et égale à l’endroit. Si je veux hashtaguer du #NikeTaRace à gogo, et courir avec mes poteaux de Belleville en tee-shirt noir avec un jolie écusson de scout dessus, le manager de mon team m’a déjà donné le feu vert.
D’ailleurs j’ai décidé de préserver ma liberté de pieds en chaussant les running shoes que je voulais. Car côté chaussures de course à pied, Douzaleur n’a pas encore réussi à faire mieux que les petits enfants des ateliers en  Chine ou en Inde.

pari stupide douzaleur babaorun

Si vous aimez Douzaleur, suivez-nous sur Facebook et Instagram, nous posterons bientôt un jeu-concours afin de vous faire gagner un tee-shirt de votre choix et des bons de réduction. Ce qui peut se révéler extrêmement intéressant, car Douzaleur coûte un rein (mais un rognon de porc, pas de veau), à raison de 29 euros le maillot, va falloir commencer à jouer au Loto les loulous !

Tremblez rois du textile de sport, Douzaleur est dans la place avec son ambassadrice de platine !

PS  : Si tu es parisien (c’est pas de chance d’être parisien), Douzaleur te permet de bénéficier d’un service ultra spécial : te faire livrer ta commande en courant. Comme ça tu pourras te vanter lors de ta participation à la COP21, que tu agis pour la Planète avec ce mode de livraison ultra écolo. Sauf si le coursier a consommé de la pâte à tartiner avec de l’huile de palme avant, là, c’est mort !

Ce contenu a été publié dans Matériel & équipement, Vêtements de sport, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à AL a intégré un team, ça devient sérieux

  1. seckler valérie dit :

    ils sont très malins leurs slogans , dès que tu les lis, tu te dis que forcément la personne qui le porte n’est pas dénué d’une pointe d »humour & d’une dose d’autodérision, et même si elle court très bien ,elle ne se la pète pas trop en vrai, ce qui te la rend immédiatement sympathique 😉 c’est tout toi en fait !! 😉

    PS: bien vu la mention copyright sur vos photos 😉

  2. Rodde Véronique dit :

    Très sympa ces tee shirts… Et toujours drôle l’ article

  3. Ping : Ho ho ho ! Notre sélection cadeaux ! | BabaOrun

  4. Ping : Il fait frisquet, tu mets quoi comme haut ? | BabaOrun

  5. Ping : Bye bye Copenhague. Et maintenant, on va où ? | BabaOrun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *