Bambou !

etre_bambou_babaorunJ’aurais dû me douter que cette matinée s’annonçait foireuse. Réveillée beaucoup trop tôt -à 7h de la nuit-, j’étais pourtant toute motivée pour ma séance de 11h avec mon amour de coach,.

Aie confianssss

Après 15-20 min de vélo, euh, pardon de Vélib (c’est pas tout du tout pareil, ça pèse une demi-tonne !), j’arrive au stade où je me retrouve seule fille pour cet entraînement d’Urban Running. Parfait ! J’aime bien l’idée !
Nous partons pour un trot d’échauffement autour du lac de Daumesnil, the-place-to-be puisque nous croisons un pote. J’arrive à suivre les garçons. Nickel.

Du coup, je me sens toute confiante. Surtout que les 10×250 m de séance de mardi s’étaient presque mieux déroulés que ce à quoi je m’attendais, alors forcément, dans ce cas, je me sens pousser des ailes et j’avance.
Je me prends à rêver : ayé, je retrouve la forme, la vraie, je progresse… et je crâne déjà dans ma tête !

On arrive au stade, j’ai un point de côté. Là, ma confiance retombe. Le point de côté est aux débutants en surpoids ce qu’est la tendinite d’Achille est à un cador fragile…

En piste !

1f9a75768d69db5451fca091eb2c5ee5

C’est quoi ta VMA ? Bah 12,5 mais depuis le temps, j’ai probablement progressé à 13. OK alors tourne entre 5.07 et 5.27 au 1000. C’est parti mon kiki !

Après 200 m, je sens que j’ai des poutres en métal à la place des jambes, et c’est lourd les poutres en métal. Je continue, j’essaie d’être régulière ; JC m’indique que j’ai une bonne allure, et je finis mon 1er tour à 5.02… le souffle hyper court, et ce point de côté qui s’installe durablement. Et dire qu’il me reste encore 4×1000 à enquiller, donc 10 tours de stade. Et là, soudainement, ma fierté s’est envolée, cet instant de félicité fut si fugace…

Le bambou plie mais ne rompt pas

Voilà, ça s’appelle « être bambou » ! On se met minable trop tôt et on ne peut plus avancer correctement ensuite.
Je finis ma séance à une allure finalement pourrie, n’ayons pas peur des mots. Je suis limite de vomir, j’ai l’impression d’être bloquée sous le plexus, je ne peux pas respirer profondément.
Le retour décrassage m’est pénible, je suis mais j’ai hâte d’en finir. Surtout que pour rentrer, j’ai encore 20 min de Vélib à me fader.

Ma chance : les vitesses du Vélib que je prends sont déréglées et je suis dans l’obligation de pédaler en moulinant comme si j’avais le bicycle d’un enfant de 10 ans ! Je survis mais maintenant je sais ce que signifie « être bambou ». Je suis faible, j’ai besoin d’une bonne sieste.

Ah ma bonne dame, on vit dangereusement.

Ce contenu a été publié dans Débuter, Entraînements, On sporte bien, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Bambou !

  1. Running Sucks dit :

    Merde. J’ai des points de côtés ET parfois, fugacement, des débuts de trucs qui ressemblent à des tendinites d’Achille. Je suis donc une plus-exactement-débutante en surpoids ?

    • babaorun AL dit :

      Tout de suite, les grands mots ! La tendinite d’Achille serait plutôt un truc de runneuse acharnée… Les points de côté, j’ai lu dans Joggeur que ça arrivait plutôt aux débutants ou aux gens en « surpoids » (e par rapport à un poids idéal de runner kényan tout sec j’imagine !)

  2. Julien dit :

    il faut prendre sa petite claque sur la piste de temps en temps.
    ça remet les idées en place 😉
    Par contre des 1000 entre 5’07 et 5’27 ça fait une sacrée différence d’effort ; surtout en commençant par le plus rapide. Il va falloir faire intervenir le babaOcoach et son chrono en bord de piste !

  3. Le stade étant loin, j’ai comptabilisé 40 mn de trottinage entre l’échauffement et le retour au calme. Ajoute ça à ton Velib et au 7×1000 qui piquaient bien à 85% de VMA minimum, ça fait une sacrée séance.
    Personnellement, j’ai pas trop fait le malin le lendemain pour ma SL d’1h40.

    • Jean-Christophe dit :

      [JC] Le stade n’est pas loin, on a juste allongé l’échauffement pour attaquer direct la séance.
      Mais oui, belle séance épuisante. Celle de ce soir ou demain, est du même acabit. RESPECTEZ vos allures et toujours mieux de finir une séance un soupçon plus vite que le contraire. Basique, mais bien de le réentendre.
      En vérité, mais chuutt… j’avais envie d’être tranquille ce samedi après midi 😀

    • AL dit :

      Oh l’autre « j’avais envie d’etre tranquille », y’a des claques qui se perdent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *