Petite cause gros effet

Presque tout allait parfaitement bien, enfin… le croyais-je !

9 semaines d’entraînement. 9 semaines pour me mener au but ultime de cet été : la découverte d’un vrai trail de montagne, le Marathon du Mont-Blanc le 30 juin.
9 semaines de préparation à base de côtes, de descentes pour casser de la fibre, de PPG, gainage, travail de chevilles, de seuil etc.

Seulement, parfois, des grains de sable peuvent entraver les rouages d’une préparation pourtant bien huilée…

27-06-2013 152

Ce ne sont ni des poivrons ni des tomates, j’vous l’jure !

Arriver… par la Chine

J’étais la tête dans le guidon, entre l’organisation du Salon du cycle en septembre, celui de la moto de décembre, et mon entraînement « montagne » en Île-de France, lorsqu’un voyage en Chine se décide au dernier moment. Pile la semaine précédant THE course…
J’ai un job, je suis discipliné, curieux et finalement assez confiant en ma gestion des longs voyages, je pars à Chengdu ok !

Arrivé en Chine, dans la région de Sichuan, je découvre stupéfait que l’on me sert la cuisine la plus épicée d’Asie. Plus encore qu’en Inde, me disent quelques compagnons de cette mission, forts habitués à cette partie du monde.
Autre paramètre à absorber, les repas d’affaires avec les Chinois sont ponctués toutes les 3′ par des tchin-tchin (t’Chine-Chine).

Autant je sais faire semblant de boire, autant gérer les épices me paraît difficile. Non seulement il y en a à toutes les sauces, mais aussi : j’ai faim ! En plus, je suis très open culinairement parlant, alors tout me fait envie. Puis surtout c’est le genre de sujet que j’aime partager avec mon baba à moi !

Ça pique, ça brûle, ça inflamme…

A mon retour mercredi soir, je suis confiant. Il me tarde de courir un peu pour réactiver l’organisme après 18 heures de voyage.
Dans l’avion, je prends le temps d’un petit bilan. Je suis fier d’avoir réussi à caser mes deux entraînements tapering sans souci. J’ai pu bosser comme il le fallait, et mes intestins, même s’ils me chauffent, semblent tenir (un détail qui peut vous sembler bizarre pourtant…).

J’ai vu des pandas, découvert une autre façon de bosser -et c’est peu de le dire-, fait des rencontres très intéressantes, géré les flux d’alcool, essayé de ne pas trop manger. Il me reste le jetlag et d’ici, dimanche ça ira.

Et patatras !

En rangeant un vêtement dans l’armoire sur un simple geste, je me fais un tour de rein ! Je perçois de suite que c’est du sérieux, et mon moral descend aussi vite que ma vitesse espérée sur les sentiers chamoniards.

Les intestins, 2e cerveau

20130628-092521.jpg
Immédiatement, je fais le parallèle avec les intestins. J’ai dû m’enflammer à manger trop « hot », et en répercussion, je me suis fragilisé les muscles et l’organisme.
Notre intestin est le baromètre (et thermomètre :D) de notre forme. Il faut en prendre soin, grand soin.

De nombreux nutritionnistes du sport voient un lien direct entre intestins inflammés et blessures musculaires et/ou articulaires. Bingo !
Les Chinois semblent avoir eu raison de la forme : leur gastronomie au demeurant succulente m’a brûlé les ailes.

Éteindre le feu

Alors que côté bide, je gère, je déclenche le plan Orsec pour mon dos. My magic kiné me manipule et me recommande d’utiliser mon Compex. L’emplâtre américain, le baume du tigre et du repos devraient faire le reste.

Rendez-vous dimanche pour le verdict !

20130628-102912.jpg

Ce contenu a été publié dans On sporte bien, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Petite cause gros effet

  1. TITA dit :

    Le poivre de Sichuan mon grand c’est bien connu et cela doit aussi te tirer sur les reins, moin connet ça Doudou à la matinic çé piment la ki fé moun la mal au dos.
    Mè pani pwoblem kwembé raid et good Lucky pour dimanche.

  2. vivie dit :

    Avec la sollicitude et les soins de ton baba tu grimperas comme le moufflon corse….
    Tu gères !

  3. Valérie SECKLER dit :

    J’espère que cet épisode de stress inutile ne va pas trop t’entamer et que d’ici dimanche tu aura retrouvé de la détente pour te faire plaisir. Ah ces chinois, les fourbes, grrrr ;-))

  4. TITA dit :

    Ah oui Doudou pa confond coco é pi z’abricot – ti bo

  5. Philippe dit :

    C’est Chengdu (avec un C) et c’est bien la région DU Sichuan… Pour y avoir passé trois mois, on y mange très bien !

    • Jean-Christophe dit :

      Oui j’avais corrigé le C. Je l’ai écrit en partie avec un iPhone. Sur qu’on mange bien. J’ai adoré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *