L’important, c’est de participer – Semaine 3/10, prépa marathon de Boston

Tu es compétiteur ou tu ne l’es pas ?

1016398_730419623635610_2041550753_nOuais ben ma compète maintenant, c’est de parvenir à être au départ de Boston. Pour l’arrivée, on verra un peu plus tard !

Et c’est parti pour le bilan de la semaine 3 de la « non-préparation du marathon » de Boston !

Faute avouée, à moitié pardonnée ?

Mea culpa. C’est la première fois que je « désobéis » à un plan d’entraînement sur quasi toute la semaine. Pourtant, mon coach s’est évertué à me noter ma programmation à la semaine pour bien s’adapter à la forme -ou méforme- du moment. Mais ayant les enfants en vacances, plus la (les) blessure(s) à gérer, avec à la clé une semaine courte mais intense au travail, j’ai plutôt fait à ma sauce. De toute façon, c’était noté « semaine d’assimilation »… Hum !

Ma semaine de prépa

Lundi : J’entame la semaine sur une lueur d’espoir, je cours une petite heure à l’heure du déj au parc Monceau, et mon ischio semble se détendre, lui ! Mardi : Je cours un peu avant de coacher les adhérents d’Urban Running et m’aperçoit que 1) l’ischio n’est pas si souple, et que 2) courir deux jours de suite est douloureux pour mon pied. Je reste quand même optimiste, car j’ai vu un podologue qui va me fournir des semelles censées soutenir l’arche du creux de mon pied (vous savez là où c’est hyper enflammé ?).

Le Dôme, la piscine de Vincennes, comme on aimerait la trouver !

Le Dôme, la piscine de Vincennes, comme on aimerait la trouver !

Mercredi : Jours de repos pro, j’amène les 4 enfants à la pistoche, et je suis le seul à prendre ma bouée ! Pour quoi faire ? Pour une séance d’aquajogging dans le grand bassin ; la bouée (enfin une ceinture à flotteurs) me permet de flotter et donc d’avoir un geste sans impacts au sol. Et c’est parti pour 1 heure à mouliner dans l’eau pendant que les enfants font les fous. Je me programme 30′ avec la ceinture, puis 10 x 25m sans, au taquet, ce qui correspond à 1’15 » d’effort. Du coup, chaque fois que je touche le bout du bassin, je suis mort, comme après un 400. Bref bonne séance de VMA, ça sera la seule intense de la semaine…

Nightrun dans Paris, avec la Runnosphère et Salomon @babaorun

Nightrun dans Paris, avec la Runnosphère et Salomon @babaorun

Jeudi : Journée off au boulot aussi. Footing sous la flotte le matin, puis rebelote le soir pour tester les chaussures city trail de chez Salomon ainsi qu’une toute nouvelle application, dont on vous reparlera ces prochains temps. Les tests et la soirée à la Pasta Party de la Runnosphère furent bien sympa, mais diable que mon pied a souffert d’enchaîner deux sorties, même si je cours doucement… C’est pas gagné c’t’affaire ! AL : On peut pas non plus dire que le run avec Salomon était hyper lent je trouve… Glissant plutôt. Oui mais j’ai tout de même apprécié, car mon petit dernier nous accompagnait dans les rues de Paris, ainsi que deux champions du team Salomon, qui nous ouvraient la route. Et pas des moindres : Thibault Baronian et Andy Simonds. pieds babaorunVendredi : Réveil super douloureux. Les premiers pas sont justes catastrophiques… Je ne pose même pas le pied par terre, puis petit à petit, la douleur s’efface. Aujourd’hui, c’est off côté sport. Après le boulot, je me réjouis d’aller chercher mes semelles. En plus, j’ai reçu mes nouvelles Saucony Guide7 (lire le test), qui semblent être une bonne paire pour faire des kilomètres à l’entraînement.

Samedi : Séance avec Urban Running. Nous sommes 2 coachs pour un nombre modéré de coureurs puisque beaucoup sont au repos, veille du semi-marathon de Paris oblige ! Je décide de faire la séance en accompagnant le groupe.

Veux tu que je fasse un semi avec toi ?

Veux tu que je fasse un semi avec toi ?

Pas mal les semelles, même si je me sens à l’étroit. On dirait qu’elles m’aident. La douleur à l’effort se révèle assez faible. Au repos, ça remonte un peu, mais je dirais moins que sans les semelles ! Je me décide à demander à Anne-Laure si elle souhaite que je l’accompagne sur son semi du lendemain. J’avais 4 heures de vélo à faire, mais impossible à caser entre le semi et les retours des enfants. Et puis joindre l’utile à l’agréable, ça serait chouette qu’elle dise oui ! AL : On court tellement rarement ensemble et puis, pour mon 1er semi, j’ai dit OUIIIII. J’espérais juste qu’on allait pas s’engueuler !  Dimanche : Je suis au départ de mon premier semi comme lièvre ! Génial. J’adore, je profite de tout avec zéro stress. Je vois les gens heureux avant leur départ sur la place du château de Vincennes, noir de monde. Je sens Anne-Laure se lancer avec une sérénité étonnante, alors qu’elle a quand même été très freinée dans sa préparation. Et puis de mon côté, même si c’est une allure basse, je vais faire quelques heures de running. Cela pourra peut être m’aider si j’arrive à participer au Marathon de Boston… AL : « quelques heures », mais comme tu y vas ! Juste deux !

Bilan de la semaine

Petite semaine d’entraînement pour les intensités, mais bon an mal an, je totalise quelque 75 km en courant + une séance d’aquajogg + quelques trajets en vélojob. Bref j’entretiens (ou je sauve les meubles, tout dépend !).

Halleluia !

Halleluia !

L’état d’esprit a quasi définitivement changé. Le but maintenant se résume tout simplement à participer à l’un des plus beaux marathons du monde. Je cherche d’autres sources de motivation que la performance, car ce marathon, aux dires de beaucoup, est unique ! Exemple quand on passe le collège Wellesley, dixit Pinkrunner. Allez, à la semaine prochaine 😀 Retrouvez tous les posts de ma préparation du marathon de Boston

Ce contenu a été publié dans Entraînements, On sporte bien, Prépa marathon Boston, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à L’important, c’est de participer – Semaine 3/10, prépa marathon de Boston

  1. philippe dit :

    ben moi ça me fait chier, voilà. j’avais envie de rêver en te suivant dans cette aventure !

  2. JCS dit :

    Les collégiennes ne te font pas rêver Philippe ?
    Tu vas me rendre triste de dire ça.

  3. Ping : Marathon de Boston 2014 compte rendu | babaOrun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *