Comment ça va ? Comme si, comme si etc. etc. – Semaine 2/10 prépa marathon de Boston

dr-house-saison-8-iconeQuand cette 2e semaine a commencé, j’avais le moral dans les socquettes. Probablement la contre-coup d’une longue sortie à vélo assortie d’un peu de fatigue. Qu’à cela ne tienne, je sais que les coups de mou du moral ne s’éternisent jamais. Voilà ce que j’ai fait cette semaine.

Vas voir le docteur, non, n’aie pas peur !

Une semaine avec une belle série de bilans médicaux. Voyez plutôt :
Lundi, je montre les dents… pour un joli panoramique dentaire.

> Mardi, je pédale chez le toubib (non pas que je ne puisse plus m’arrêter de pédaler, mais avec mon ischio en vrac, sur tapis, je peux pas pousser l’effort bien loin) pour un  électrocardiogramme d’effort. Je n’en avais pas fait depuis plus de 20 ans, et à bientôt 50, c’était pas du luxe, on ne sait jamais. Le bilan est très positif : cœur et pression artérielle d’un jeune homme de 25 ans !

> Mercredi, je remontre les dents, cette fois, chez le dentiste, avec mon joli cliché qui sourit. Bilan pas d’infection ni de carie.

AL : La chance, moi chaque fois que j’y mets les pieds, je fais un trou dans la Sécu. Le déficit ? Oui c’est à cause de moi, sûrement !

> Jeudi : enfin, je fais une échographie de mon ischio et j’en profite pour qu’on me passe le truc jusque sous mon pied. Bilan, l’ischio est en voie de cicatrisation ; quant au pied… c’est pas le pied justement, l’aponévrosite plantaire est bel et bien là.

> Vendredi : je lève le pied avec les salles d’attente. De toute façon, j’aime pas lire Paris Match !

Bien entendu, j’avais pris soin de caler tous ces excitants rendez-vous entre 8h et 9h le matin pour pouvoir bosser comme il se doit. Le soir, je retrouve quand même… (AL : moi ?) … mon home-trainer (AL : ah) ! Sinon je m’adonne à un voire deux « footings kiné », comme dirait mon coach, des footings un peu rééducatifs pour cicatriser dans le sens du geste à l’effort.

Rewind >> La même semaine avec mon planning sportif

JC avec ses llunettes de vélojob @babaorun

JC avec ses llunettes de vélojob @babaorun

> Lundi : Footing d’une heure « aïe-hi aïe-ho, on rentre du boulot ». Assez vite, je sens l’ischio qui tire, mais la douleur semble descendre et faire un nœud derrière le genou, et mon moral descend lui jusque dans les socquettes.

> Mardi : Repos total, à part mon traditionnel vélojob.

> Mercredi : 1 heure de home-trainer, dont 30′ alternant 30″ vite/30″ souple. Je m’arrache, et je suis très content d’avoir fait cette séance crève-cœur, au sens propre comme au figuré finalement !

> Jeudi : Je vais faire un peu de cardio en salle avec au programme de l’elliptique, du rameur, du vélo, 15′ de tapis et d’abdos gainage, en regardant les JO !

> Vendredi : Tiens, si je remontais sur mon home-trainer pour une bonne heure dont 3 x 10′ d’allure tempo, du costaud aussi.

AL : Une fois, promis, je filmerai le JC sur son home-trainer, tellement dégoulinant qu’il est obligé de mettre une serviette sous l’appareil pour pas inonder le parquet !

> Samedi : Allez, c’est parti pour 1 heure de footing ! L’ischio se durcit, mais un peu plus tard dans ma séance. Le pied, quant à lui, souffre toujours. J’essaie de l’oublier sans être dans le déni pour autant, que l’on s’entende bien là-dessus.

> Dimanche : Journée sortie longue, mais en ce qui me concerne ce sera à vélo. Levé 7 h (AL : et voilà, j’arrive pas à me rendormir, pffff, on n’a pas des vies faciles, moi j’vous l’dis !), et je file rejoindre des potes sur les routes de mon enfance dans le Val-d’Oise. Sympa, mais une fois là-haut, il me faut rentrer avec en bonus, un vent de face. J’aurai parcouru 145km à presque 29 de moyenne… pas mal, même si je sens bien que la condition physique n’est pas terrible terrible cependant.

Bilan de la semaine

e76a9af1c209355a152695f32c6c7cd5Déjà, je sais que je suis forfait pour le semi de Paris dimanche 2 mars. J’irai encourager ma BabaAL, qui se lance sur la distance. Je ne suis pas du tout prêt pour courir un semi-marathon. Déraisonnable au possible.
Le moral est so-so en début de semaine, mais j’estime j’ai bien réagi par la suite.

AL : Et n’oublie pas de faire mieux que la pancarte de Jahom runner (cf post Facebook)…

Oui ben tu as beau dire, n’empêche que je revois mes ambitions à la baisse, je fonctionne au jour le jour. A Boston, j’irai chercher le plaisir de courir sur un des plus beaux marathons du monde.
La perf, quelle perf ? C’est quoi une perf  si ce n’est celle de faire du mieux que l’on peut avec les moyens du moment.

Je me dis que ce semblant de prépa -tronquée- me servira de socle pour le reste de la saison. Allez ce soir, je recommence avec les salles d’attente : podologue en ligne de mire !

 

Suivez la prépa depuis le début :

Ce contenu a été publié dans Entraînements, Prépa marathon Boston, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Comment ça va ? Comme si, comme si etc. etc. – Semaine 2/10 prépa marathon de Boston

  1. DaJo dit :

    J’admire ta patience, ta capacité d’adaptation à l’état physique du moment et ta démarche d’auto-prise en charge pour traiter les problèmes.
    Dans les mêmes conditions, j’ai souvent la faiblesse de baisser les bras et de me réfugier dans ma caverne…

  2. Ping : Les Babas entrent en CP (courses préparatoires) | babaOrun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *