Achille commence à me faire Achiller !

Un mois presque…
Un mois pendant lequel j’ai pris soin de lui, je l’ai préservé, glacé, et puis voilà. Achille a décidé de se transformer en Sisyphe. Il était presque parti,  il revient et on recommence !

Le grand jour

Anelor avant Achille @babaorun

Anelor avant Achille @babaorun

Tout a débuté un dimanche 10 novembre. Du soleil, mon chéri sur ses rollers bizarres à mes côtés, je cours, je suis bien. Pour ce grand jour de sport en couple (enfin lui ne court pas, il roule), je lui fais honneur avec le bas coordonné au haut et j’ai aussi enfilé mes jolies New Balance vert turquoise.

JC : « Et je tiens à préciser que j’ai même pris des photos de toi, un grand jour donc ! »
AL : Merci (ça veut dire Alleluia intérieurement, mais revenons à nos tendons).

L’erreur fatale

Interdiction de se moquer monsieur Zavatta !

Interdiction de se moquer monsieur Zavatta !

Toutefois, aussi jolies soient-elles – considération toute féminine, je vous l’accorde-, ces running sont probablement trop light pour une sortie longue. De plus, ces NB affichent un petit défaut : leur tige monte haut à l’arrière, et mon fragile tendon (j’invente rien, c’est le docteur qui me l’a dit) n’a pas supporté que le renfort frotte une heure et demie durant. Bilan, je suis rentrée en sentant la douleur s’installer malicieusement.

BabaJC ne m’a d’abord pas prise au sérieux- ce rat mort.
JC : « Mais vraiment t’as mal ? Bah, c’est pas grave, faut pas rester inactive trop longtemps, c’est l’affaire de quelques jours… »

Pourtant lui aussi a morflé l’hiver dernier, en ayant eu du mal à se défaire de sa tendinite d’Achille. Un peu de compassion que diable !

LA stratégie

Et dire que ça pourrait aussi servir à ça la glace...

Et dire que ça pourrait aussi servir à ça la glace…

1. Je glace (une à deux fois par jour, ça tombe bien, j’ai que ça à foutre).
2. JC se lance dans un massage profond pour vasculariser tout ça. J’en pleure, c’est simple, si je n’avais pas été à plat ventre, il se serait mangé une bonne baffe !
3. Chaque matin, je fais du stanish – cf vidéo > NB : moi, j’ai les jambes moins poilues que le monsieur sur la vidéo.
JC : « Tu te mets au bord du marchepied sur la pointe du pied, et tu descends doucement l’arrière du pied en n’ayant que les orteils en appui. tu me fais ça 3 x 3 séries, entrecoupées de stretch sur notre truc à bascule. » Ok, pfff (même remarque qu’au point 1).
4. Je mets ultra souvent mes super chaussettes D-Ter fournies par Bernascom. D’ailleurs je vous en reparlerai bientôt, c’est top !
5. Je prends tout de même rendez-vous chez le magic mésothérapeute. J’entends déjà d’ici certains lecteurs commenter la méthode : « La mésothérapie, c’est pas naturel blablabla » « Tous des charlatans »…

Artillerie lourde

L'arme fatale du mésothérapeute...

L’arme fatale du mésothérapeute…

La méso : en fait, on micro injecte un antalgique + un anti-inflammatoire + un draînant directement au niveau de la gaine tendineuse. Comme ça, les anti inflammatoires, tu te les bouffes pas. C’est déjà ça.
Ces micropiqûres contribuent à désinflammer la zone. Mais le toubib n’omet pas de te dire « calmez le jeu un peu, allez-y mollo ». Le mec, il « mésothérape » des tennismen, des perchistes et autres olibrius de l’Insep, alors je me dis que vu mon niveau de course à pied, je vais pas forcément me mettre en danger en courant de temps en temps.

Je calme un peu : je laisse passer 10 jours sans courir, puis m’autorise une séance de 400. Et paf,  l’Achille se rappelle à mon bon souvenir.
Ok, je le titille pas plus, et j’alterne avec un peu de vélo elliptique. Ma semaine se résume donc à un ou deux runs sages et une séance d’elliptique (on reviendra là-dessus bientôt aussi, dès que JC aura fait des photos ! aka « appel du pied »).

La/les boule(s)

Hier, je ne suis pas allée à ma séance Urban Running. Empreinte d’une grande sagesse, j’ai préféré une heure tranquillou-bilou de jogging dans le Bois. Résultat ? Saint-Nicolas n’a pas entendu mes prières, à moins que je n’aie pas été assez sage ; la sentence du père Fouettard tombe : re-mal !

Maintenant, ça forme une boule au niveau du tendon. Donc réaction/action : double ration de glace + repos + méso, et je rencarde aussi le kiné sur l’affaire.

Je veux faire la Corrida d’Issy-les-Moul’ avec ma cops Justina, qui arrive de Montréal. Deux ans qu’on a hyper envie de courir ensemble. Même JC se déguisera pour l’occasion.

Donc cher Achille, s’il te plaît, sois beau et tais-toi !

JC : « Attention ! Je te rappelle que tu es inscrite à un semi début mars… A ta place, je la ferai pas la Corrida. »

grosses boulasses en collier @lespetitesmains

grosses boulasses en collier @lespetitesmains

Si le JC me pousse à calmer le jeu, c’est que ça pue. Et si je faisais la femme soumise, pour une fois ? N’empêche, j’ai les boules, et en collier !

Pour me soutenir, merci de réagir à cet article.

> Si vous voulez en savoir plus sur la tendinite d’Achille, cliquez là.
> Si vous voulez connaître mon plan Orsec et notamment les chaussettes Dter, c’est là

Ce contenu a été publié dans Entraînements, On sporte bien, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Achille commence à me faire Achiller !

  1. Seckler Valérie dit :

    Ah comme je compatis AL ;-)) les tendons d’Achille & moi c’est aussi un long fleuve aps du tout tranquille …..là depuis Septembre , je tente de les dompter …et on dirait ( je ne voudrais pas crier victoire trop vite) que ça commence à se calmer . Alors il y a 2 écoles: entre le faut arrêter de courir ma bonne dame& ceux qui pronent de continuer tout en soignant,avec un programme évidemment plus light . Ayant testé les 2, j’ai choisi mon camp et ai continué à courir avec 2 seances de Kiné par semaine (MTP, Ultrason, drainage, étirements)+ glaçage at Home ( et oui moi aussi j’ai vraiment que ça à faire !!!!), et l’amélioration s’est faite sentir au bout d’une douzaine de seances (et j’ai aussi diminué grandement le port de talons en chaussures de ville … mais pas complètement non plus, je vais pas jeter mes Shoes de filles);
    Même mon Kiné , réticent au départ et qui me disait de lever vraiment le pied, semble convaincu que l’arrêt total n’est pas la panacée, ayant observé mes tendons qui s’assouplissaient même après des séances de CAP un peu plus rythmées. mais pas de piste, j’ai repris, selon mon feeling et à ma sauce, des séances de fractionné mais au Bois de Boulogne. Après , je crois qu’il n’y a pas de formule magique, tout dépend de chacun, du terrain de départ, de ses propres sensations….. et donc je ne me suis mis aucun objectif, aucune course au programme pour ne pas être tentée d’aller trop vite ou de tout faire capoter pour une course ( même si je t’avoue que je ronge mon frein et que sur le bord de la route ,le jour du Semi de Boulogne j’aurai bien eu envie d’être dans le peloton) .Donc , peut être revoir les shoes et adapter tes seances running en fonction du ressenti chaque jour … parce que se priver de courir en ce moment avec ce merveilleux soleil et ces couleurs d’automne, c’est une vraie punition.
    Bon courage
    Ah oui, j’avais aussi essayé avant le Kiné , l’argile verte tous les soirs avec la cheville enrubannée de cellophane, j’avais un vrai mieux les 4/5 premiers jours et après plus d’effet donc j’ai arrêté.
    Valérie

    • AL dit :

      Les chaussures de ville avec un peu de hauteur, j’ai lu sur le Net que ça reposait le tendon qui n’était pas étiré du fait du plat justement. J’y glisse une talonnette en silicone et je n’ai jamais mal. Ce sont les running shoes qui m’appuient sur le tendon en fait. Toi tu te sens mieux avec des ballerines ?

  2. Oh la la… c’est long ces tendinites, ça traîne… ça traîne… J’espère que tu pourras rapidement en sortir. Bon courage

  3. Alexandra dit :

    Je pense que sur ce coup là, il est préférable de jouer la femme soumise…. ça n’empêche pas ton demi baba de te dorloter et de te faire des fondants…… mais repose toi !

  4. Seckler Valérie dit :

    ARgghh mon commentaire de ce midi s’est encore perdu dans les méandres du Net et n’a manifestement pas été validé ;-(( Grrrrr
    je recommence ce que je disais/écrivais :
    Je compatis sincèrement puisque moi aussi les tendons d’Achille , je ne connais que trop bien .. ils ont commencé à « couiné » avant même que je me mette sérieusement à courir, quand je faisais des trek en montagne ou dans le sable du désert : le frottement de ma chaussure montante ne leur réussissait pas.
    Puis, en CAP , c’est par alternance… là dernièrement je tente à nouveau de les dompter depuis Septembre. je commence à ressentir du mieux après 16 seances Kiné (MTP/Ultrasons, drainage, étirements)+ glaçage at Home (oui oui moi aussi j’ai que ça à faire !!) et bien sur un allègement du rythme CAP. Je n’ai effectivement pas totalement arrêté, même si parfois je suis restée 4 jours d’affilée sans courir au plus fort des douleurs. Mais finalement, je reste convaincue que l’arrêt total n’apporte aucun mieux … et mon Kiné en est finalement convaincu, lui qui au départ me disait de lever le pied. Dernièrement même après des seances un peu plus rythmées (du fractionné au Bois de Boulogne), il a constaté une amélioration de l’élasticité des tendons …. évidemment tout ça s’est fait en progressivité, en fonction de l’état du jour , j’improvisais/adaptais mes seances. Bref, je reste convaincue, en tout cas en ce qui me concerne que l’arrêt total n’est pas forcément la panacée.
    Mais après , tout dépend du ressenti de chacun, de l’état des tendons ….
    J’ai aussi, afin de ne pas me mettre de pression et ne pas aller plus vite que nécessaire, éliminer toute idée d’objectif ou de course avant une nette amélioration … même si cela m’a coûté, lors du Semi de Boulogne notamment, de devoir rester simple supportrice sans me joindre au peloton…
    Ah, et au début, j’avais aussi essayé l’application d’argile verte le soir avec enrubannage de la cheville dans le cellophane: j’ai noté du mieux pendant 4/5 jours puis plus d’effet notable donc j’ai arrêté.
    J’espère que tu vas, à force de soin, arriver à les dompter … bon courage ..
    Valérie

    • AL dit :

      Purée, c’est vraiment très chiant. Mais j’ai raison de croire que les shoes y sont pour quelque chose. Même les Adidas, un peu plus basses, me font mal.
      J’ai relâché le no gluten mais je crois q je vais rearreter.
      Merci Valérie, pour ce riche témoignage.

  5. oh là là je compatis…toi le talon moi les genoux….la corrida? oui ou non, le semi en mars…..pffff pas facile!
    pas encore tenté la méso moi….je vais commencer par l’ostéo!

  6. Ping : Après l’aquoibonnisme, je me mets à l’aquajogging ! | babaOrun

  7. Ping : Les programmes 2014 des babas, cheek to cheek | babaOrun

  8. Ping : Glace, ondes de choc, exercices et chaussettes D.ter, tout ça pour dompter Achille | babaOrun

  9. sebseb dit :

    ok, j’ai tout lu. Sans indiscrétion, tu as été guérie au bout de combien de temps ?

    • AL dit :

      Trois mois et je pense que les ondes de choc m’ont vraiment aidée. Je garde une petite sensibilité et je refais des exercices spécifiques de temps en temps. Stanish notamment. Et je remets des chaussettes gainantes aussi çà et là. Glace 2x 10′ par jour (pas plus) ! Et courage ça va s’arrêter

  10. Ping : L'entretien d'évaluation - Bilan 2014 des Babaorun | babaOrun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *