Je recommence tout

Il fut un temps où je joggais. Un petit footing par-ci par-là, histoire de déculpabiliser à peine une fois par quinzaine.

L’âge de raison
Puis, les « quarantièmes rugissants » (c’était déjà en… bref !) et l’installation en banlieue verte aidant, je m’y suis mise. Deux à trois fois par semaine, je cours. Enfin, je courais devrais-je dire, car 2012 me fut fatale.

La chute
En voulant jouer les groupies enamourées aux championnats de France de cross, bravant la neige, le froid et le vent pour hurler «Allez mon amour !» dans la boue (et là, j’espère que vous louez ma dévotion), je chus. Les bras en avant, façon Superman mais je chus tout de même, un en-avant embourbé peu apprécié de mon épaule.

epaule cassee attelle

L’être et le néant
Je vis des étoiles, pas celles d’un célèbre club de running du 8e, non ! Plutôt de celles qui t’envoient direct aux urgences où le verdict tomba : glène cassée. Googlez donc «glène humérale» et vous saurez ! Adieu voyage en Russie et séances avec le team Asics presse.

Huis clos
S’ensuivirent 6 semaines de bras écharpé nuit et jour, puis 4 de retour à la vie, avant d’entamer la rééduc avec mon kiné préféré à Charenton. Dès fin avril, je me remis à la course. Quel enfer !

Les jeux sont faits
C’était comme si je n’avais jamais couru auparavant, tant mon piètre niveau s’était envolé. Aujourd’hui, je m’interroge d’ailleurs : vais-je vraiment m’inscrire aux 10 km de L’Equipe ? Ce week-end, après un dos en vrac et un torticolis, j’ai rechaussé mes vieilles Adidas pour fouler le bitume basque.

Guethary fronton ©babaorun

Guéthary, le fronton ©babaOrun

Le mur
A Guéthary, charmante bourgade côtière, j’ai enchaîné rues en pente et -logiquement – belles côtes en apercevant la mer de loin entre deux averses. Le plaisir demeurait intact, mais mon corps ramollo m’a vite rappelé qu’il n’était plus habitué. Deux jours plus tard, j’eus la confirmation que les fesses contiennent des muscles ! Mais je recours !

Prochaine étape : reprendre un vrai planning de séances pour me remotiver. JC ? Tu me fais un plan d’entraînement steuplé ?

 

Ce contenu a été publié dans Entraînements, On sporte bien, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Je recommence tout

  1. Jessica dit :

    Hello!

    J’aime beaucoup votre concept de blog à deux, c’est si agréable à lire! J’ai 21 ans je suis moi-même passionnée de course et je suis tombée ici grâce à un ami et je ne regrette pas 🙂 J’ai moi-même lancé mon blog, si ça vous dit d’aller y jeter un oeil sur le running et la nutrition mais je n’ose pas me lancer vraiment…

    Continuez en tout cas, et je repasserai 🙂 !

  2. Adri dit :

    Bravo Anne Laure ! Courage pour ta reprise ! Bravo pour votre blog a tous les deux ! Ton article est vraiment très sympa, j’ai hâte de lire la suite de vos aventures !
    À bientôt
    Adrien

  3. Justina Crispim dit :

    Bravo Anne-Laure ! Tu le sais j’ai vécu un truc pareil qui m’a coupée aussi, dans mon élan (si jeune et fragile l’élan bien sur!). La reprise est dure, mais chaque sortie est un progrès. J’ai hâte de courir avec toi le semi de Lisbonne ! 🙂 en attendant, je me suis inscrite aux 21 km de Montréal, tu viens ?

    Et puis alors ce blog de vous deux… j’adore !

  4. Ping : Sans ma Garmin, je suis libre au max ! | babaOrun

  5. Ping : Ai-je vraiment couru une « course » ? | babaOrun

  6. Ping : Oui, moins d’une heure peut être un objectif ! | babaOrun

  7. Ping : J’fais des trucs avec des sangles | babaOrun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *