Semaine décisive – Semaine 4/10 prépa marathon de Boston

Cette semaine aurait pu se révéler décisive, si elle m’avait permis de savoir -ou plutôt d’asseoir- ma stratégie pour les jours qui suivent…
Normalement, j’aurais du être en plein boum à tourner à la centaine de kilomètres par semaine, à jouir du soleil sur mes allures marathon difficiles mais maîtrisées. Et bien non !

Mon pied me rappelle à l’ordre !

Allez, on attaque pour mieux comprendre le fil de cette semaine 4…

Lundi : Comme d’hab, je « vélojob », puis la soirée débuté sur une belle séance de home-trainer qui fait du bien.
La séance de HT >> Échauffement, puis 5 x (5’/30″) récup 30″/2′ ; 53×15 les 5′ à 100-110 tours minute, et 53 x 14 à 120 tours minute les 30″.  Je sais c’est compliqué, mais l’important, c’est une serviette trempée de sueur, des cuisses échauffées, le cœur bien haut dans les tours, et surtout la sensation d’avoir bossé.

AL : Moi, pas comprendre ! 
JC : Eh bien, ça signifie 5′ vite puis 30″ de récup puis 30″ vite puis 2′ de récup à faire 5 fois quoi.
AL : Et 53×15 les 5′ à 100-110 tours minute, et 53 x 14 à 120 tours minute les 30″, c’est du jargon de cyclard ?

 

JC, biker de salon, un élément déco au top ! @babaorun

JC, biker de salon, un élément déco au top ! @babaorun

Mardi : Je ressors mes Saucony Guide 7 pour un footing de 1 heure 10 à 13 km/h avec 8 lignes droites à l’issue de la sortie. Je suis pleinement rassuré sur mon ischio qui est propre, mais mon pied tire. Sur le moment, je peux gérer et j’arrive à courir normalement, mais les heures qui suivent sont sans évolution positive.

AL : Attention, Mesdames et Messieurs, attachez vos ceintures, nous entamons la descente… de moral !

Mercredi : Journée off sportivement parlant, mais très douloureuse, car je piétine dans les allées d’un Salon, et je boîte beaucoup. Cela m’inquiète vraiment, et surtout ça commence à sérieusement attaquer le moral.

Bah voilà  l'explication !

Bah voilà l’explication !

Jeudi : C’est mieux ce matin. Aussi décidè-je de faire deux journées de suite de course à pied, de bien me stretcher le pied, de le muscler etc. etc.

Je rentre du boulot en courant. Toujours à 13 km/h en aisance cardio. Les muscles se comportent un peu bizarrement, car je cours assez peu par rapport à d’habitude, et surtout j’ai des appuis étranges à gauche.
Je tente 2 x 3′ à 15-15,5 km/h pour voir comment mon pied réagit. C’est plutôt rassurant.

Vendredi : Les 5 premières minutes de ma sortie du jour s’avèrent bien douloureuses, puis ça se calme. 13 km/h again.

velo_sante economies
Samedi :
 Aujourd’hui, ce sera 3 heures de vélo à Longchamp. J’ai mal au pied. Demain j’ai normalement 2 heures 15 de run avec de l’allure marathon dans mon plan d’entraînement. Pourtant, je me décide à stopper la course à pied. Demain, ça sera encore du vélo, et cette météo printanière m’aide grandement à prendre mon pied le cul sur ma selle !

Dimanche : Allez, hop ! 145 km dans la vallée de Chevreuse en 5 heures, avec 1250 m de dénivelé. Je me suis régalé, et les jambes commencent à ne pas si mal tourner sur le bicloune. Au moins, je me préserve. De toute façon, j’angoissais trop d’aller courir.

Le drôle de bilan de cette semaine 4

Je me suis donc décidé à changer de stratégie. J’avais déjà compris et intégré, il y a 10 jours, que pour la perf, c’était fini.
semaine 4 préparation marathon
L’idée était d’essayer de limiter les dégâts et d’espérer qu’en soignant le pied et en courant un peu, je pourrais tout de même participer au marathon.
Seulement, je sens que mon moral flanche.

Non pas que l’obstacle est insurmontable, mais avoir mal toute la journée, boîter, manquer d’énergie dans l’élément moteur (à savoir le pied, qui transmet la force entre le sol et votre personne) use. Véritablement.


Mon nouveau plan d’entraînement

Donc, changement de cap. Je décide de stopper quelques jours le run, mais pas le sport. Tous les matins, je vais essayer d’aller à 7h30 dans l’eau à la piscine pour 45′ d’aquajogging et compléter avec quelques séances de HT en fin de journée, en ajoutant une ou deux sorties vélo le weekend. Cela me servira de toute façon pour le reste de la saison, car elle ne se limitera pas à Boston. Que j’en sois ou pas.

En attendant, je me soigne. Mésothérapie lundi, ondes de choc jeudi et IRM vendredi.

La semaine prochaine, j’en serai à la moitié de ma non-prépa marathon de Boston… le temps passe !

Voir aussi sur babaorun 
> La recette inratable des tagliatelle maison pour des pasta parties réussies
> Comment tanner ses pieds ?

Ce contenu a été publié dans Entraînements, On sporte bien, Prépa marathon Boston, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Semaine décisive – Semaine 4/10 prépa marathon de Boston

  1. Oui tu fais bien pour l’aquajogging. Même si tous les jours, hum … bon courage. Ça reste une des meilleurs choses qu m’a été conseillée, depuis ma blessure … Conseillée par toi d’ailleurs 🙂 Tout comme les sorties longues à vélo (la 5ème sous le soleil).

  2. Jean-Christophe dit :

    Donner des conseils est parfois plus simple que de se les appliquer !
    Allez, je prépare les affaires de piscine pour demain matin…

  3. Lolotrail dit :

    Idée éco : brancher l’ampoule du lustre sur le HT du biker de salon…
    Sinon, bah, soigne toi bien… Pis Boston, c’est de toutes façons plus tellement pour une perf’ qu’on y va, c’est pour y être, un an après…

  4. Ping : Ma Prépa MdP 2014 – Season Finale – Chronique d’un forfait annoncé | Endomorfun

  5. Ping : Cryotherapie : test à l'Insep | babaOrun

  6. Ping : Semaine prépa marathon Boston : semaine 5 | babaOrun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *