Réactions en chaîne – Semaine 5/10 préparation marathon Boston

Face à la blessure, je crois fortement que tout le monde suit un processus psychologique identique. Bien sûr, comme pour la course, chacun à son rythme…

1/ Le déni
2/ La colère
3/ La dépression
4/ L’acceptation
5/ La réaction
6/ La guérison

Le déni

dire nonOn s’accroche longtemps à l’idée que ce que l’on ressent, les douleurs et les conséquences, n’est pas si grave. Souvent à raison, mais quand c’est à tort, on devient tout colère…

La colère

Colère de ne pas s’être écouté, ou de devoir écouter les conseils avisés des regards extérieurs…

AL : Euh là, c’est un peu paradoxal tout de même.

Oui mais cette phase fut très brève chez moi. La 1re dura, elle, trop longtemps !

tu vois

AL : ….

Puis vient…

La dépression

Ou plutôt la chute de moral (faut pas exagérer non plus hein ? S’agit pas de la fin du monde :D). Je pense ne pas m’être trop attardé sur cette étape. Non pas que je me moque de mon sport, mais avec le temps, j’ai appris à réagir et surtout à relativiser. De plus, je suis bien entouré, et ça c’est plus que précieux.

AL : Oui ? On m’appelle ?

L’acceptation

C’est un passage clé. Elle permet de préparer la suite, c’est-à-dire la phase de réaction ou rebond pour avoir un langage plus imagé.
Accepter, c’est comprendre. C’est le moment où on réfléchit vraiment. Le temps peu paraître figé, mais ô combien primordial pour la suite.
Pourquoi j’ai ça ? Qu’est ce qui fait que ça ne doit pas recommencer ? Quelles sont les erreurs que je ne dois pas réitérer ?
Pourquoi suis-je mortel en somme…?!!!!

Non, ne partez pas, restez !

Non, ne partez pas, restez !

Et enfin la phase où je suis le plus à l’aise et où je baigne actuellement :

La réaction

Réagir c’est agir. Agir c’est avancer. Avancer c’est programmer. Et programmer un objectif est pour moi essentiel !
On y va ?

Ma semaine réaction = action

Accrochez-vous ça va bouger !lets-go_action

Lundi : Repos… ben quoi ?

Mardi : Un jus d’herbe et de citron dans le ventre et aquajogging à 7h30 ! Je pars pour 1 heure de course dans l’eau dont 20′ de 30/30.

Mercredi : 1 heure en endurance toujours à courir dans l’eau et toujours le matin tôt. Le soir, je monte sur mon home-trainer pour 1 heure avec 8 sprints de 8″ toutes les 5′ (voir la vidéo).

un verre avec les potes

Jeudi : Repos. Ben quoi ?

AL : Et du coup, on va boire un verre avec les potes !

 

Vendredi : Aquajogg et intensités au programme pendant 1 heure avec 8 x (3′ + 30″). Récup 1′.
3′ en amplitude, enchaînées avec 30″ en hyper fréquence. Le tout en essayant d’être juste en dessous de mon seuil – sauf quand je pousse sur les 30″ où je le dépasse probablement.
Soir, 1 heure de HT avec 6 x 6′ tempo récup 2′.
+ mon après-midi spécial Picard surgelés à l’INSEP !

Samedi : Vélo route à Longchamp, et côtes avec mon ami Salvio. 82 km dont 10 x 1′ en bosse à bloc.

Dimanche : 5 heures 05 à vélo (150 km) en vallée de Chevreuse, tout seul, comme au bon vieux temps. Ravi de sentir que le coup de pédale revient bien.
velo longchamps

Bilan de cette semaine 5 de prépa marathon

17 heures 30 de sport, y compris le vélojob que je n’ai pas noté ici !

Je ne sais toujours pas si je serai au départ de ce marathon de Boston. J’avoue que ça ne m’obsède plus. J’avance, je construis, je bosse, mais surtout je prends du plaisir en me disant que tout ce que je fais me permettra au pire de me maintenir en forme, au mieux de me faire la caisse pour cette belle saison qui s’annonce.

AL : C’est vrai ça, il ne s’agirait pas que tu sois kaput pour la course du Viaduc de Millau  (quoique, je cracherais pas sur un JC en mode lièvre, comme au semi de Paris tiens…) !

Mon aponévrosite plantaire a été confirmée sur l’IRM. Je me soigne, sollicite mon pied un minimum et attend encore avant de rechausser.guerison babaorun

Maintenant je dois confirmer cette réaction par la continuité la semaine prochaine. La forme se construit dans la constance pour enfin arriver au stade 6 : GUÉRISON !
A la semaine prochaine !

Et si vous avez raté la semaine 4, c’est là !
Si vous courez un marathon bientôt, un truc bon à savoir
Et n’oubliez pas de manger gras. Pourquoi ? Parce que… clique là.

 

Ce contenu a été publié dans Entraînements, On sporte bien, Prépa marathon Boston, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Réactions en chaîne – Semaine 5/10 préparation marathon Boston

  1. rollerfred dit :

    Quel force de caractère champion! Je te le dis tu devrais essayer le speed skating. Tu irais taquiner les cyclistes à Longchamps! 🙂

  2. freerû´er dit :

    en tous cas le mental est présent et quelle sagesse!
    bon courage et rien n’est en ore écrit pour Boston

  3. Jeff TATARD dit :

    …ou comment reconsidérer chacune de ces difficultés comme une étape de son chemin ! Belle et sage philosophie 😉

  4. Jeff TATARD dit :

    …ou comment reconsidérer chacune de ces difficultés comme une étape de son chemin. Sage philosophie et belles illustrations des différentes émotions qui nous transpercent lorsqu’on est aussi (tristement) affecté par un « imprévu ». Qui déjà disait « le pessimiste voit une difficulté dans toute opportunité là où l’optimiste voit une opportunité dans toute difficulté » ? Dommage qu’il préférait le whisky et les cigares au sport… 🙂

  5. valérie Seckler dit :

    vache 17h30 de sport quand même pour un Blessé en voie de guérison, c plutot pas mal quand même !!!!
    vais tacher de vite passer aussi à l’étape REACTION => vivement le Kiné jeudi pour une 1ere évaluation …..

  6. Ping : Opération Pubalgie | babaOrun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *