Test : Je n’ai pas quitté Noene d’une semelle

A peine nés en tant que blogueurs, que, dès l’été, nous nous sommes vu proposer un test produit. Noene, marque suisse de semelles, nous proposait de donner notre avis sur l’un de leurs produits ergonomiques.

Combo Noene Adidas @babaorun

Combo Noene Adidas @babaorun

Je refusais leurs première proposition pour finalement me laisser tenter avec d’avantage de liberté d’action. Noene a même dû penser que je les avais oubliés, quasiment deux mois plus tard, mais j’ai vraiment voulu consacrer du temps à cet essai.

Pourquoi ? Parce que je suis en proie à des soucis récurrents de tendon d’Achille, et je me dis qu’une semelle amortissante peut m’aider à diminuer mon inflammation. En tout cas, je saisis l’opportunité.

La promesse d’une paire Noene

Le marketing vante des semelles qui absorbent et dissipent une grande partie des impacts et des vibrations néfastes. Intelligentes elles seraient…

AL : Il paraît même qu’une bille ne rebondit pas quand on la fait tomber sur les semelles, mais on n’a pas pu tester, on joue pas aux billes !

Moi je veux voir ça sur le terrain. Je reçois une paire d’Universal 2mm et une autre d’Ergonomic.

Universal, c’est pas du cinéma !

J’enlève les semelles de confort de mes Adizero Boston et positionne les Noene préalablement découpées au plus juste. Et hop, c’est parti mon kiki pour une séance de seuil avec mon « coussinet » de 2 mm. A en croire la marque suisse, je ne devrais même pas sentir une douleur ! Humm…

Dès l’échauffement, je ne suis pas loin de faire demi-tour. C’est tout plat. Effectivement, j’ai la sensation que les chocs se diffusent dans la semelle. Mais ça me chauffe sous le pied. Pourtant, je m’accroche et réalise tout de même une très bonne séance. Mais je suis déçu par « l’impact » des semelles, et à ce moment-là, je n’aime pas la sensation.

Savignoni = endurant et… persévérant

Mais je ne suis pas du genre à m’avouer vaincu et baisser les bras si vite.

AL : tu serais pas d’origine corse toi ?

Un jour de grande fatigue musculaire, me vient l’idée lumineuse (une manière de dire qu’il aurait tout de suite dû y penser en fait, ndlAL) de mettre les Noene sous la semelle de confort. Et là, une révélation !
Je perçois mieux la répartition des chocs sous le pied. La semelle Adidas conforte l’ergonomie quand la semelle Noene joue pleinement son rôle d’absorbeur d’énergie.

Faire la part des choses

j'ai préféré les Universal, plus étonnantes @babaorun

j’ai préféré les Universal, plus étonnantes @babaorun

OK, les semelles Noene Universal seront mes compagnes de sorties longues et footings de récupération. Pour les séances sur piste ou de seuil, et d’autant plus pour les compètes, je ferai l’impasse. Pourquoi ?

Non seulement, car cela augmente le poids de la chaussure de 25 g, mais surtout parce que je n’ai pas assez confiance dans cette sensation tronquée des chocs sous mon pied ; je veux pouvoir bien sentir les poussées.

Les Ergonomic à la ville

La deuxième paire de semelles m’accompagneront tous les jours dans mes chaussures de ville. Elles épousent naturellement le pied et chose étonnante, deux plaques sont disposées pour amplifier les effets Noene. A savoir, la diffusion des chocs pour atténuer les effets néfastes sous le pied. Je vais les prêter à AL pour qu’elle essaie aussi.

AL : Dans des chaussures avec un petit talon, le choc est différent, ça peut se révéler intéressant aussi. Je vous tiendrai au courant. RV dans les commentaires.

 

 

Ce contenu a été publié dans Matériel & équipement, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Test : Je n’ai pas quitté Noene d’une semelle

  1. Jo'Run dit :

    Rien que par le titre de l’article, j’ai envie de venir sur le blog. (Bravo) Je n’y connais absooolument rien sur les semelles et je présume que faire un article sur un test de semelle n’est vraiment pas chose facile. Bravo pour ce test !

  2. Seckler Valérie dit :

    Ah tiens donc !!? mettre les semelles sous la semelle d’origine de la chaussure , je n’y aurai pas pensé !
    Mais donc ça veut dire que même avec tes soucis de tendons d’Achille, tu n’as pas déjà des semelles correctrices ou bien tu as testées celles-ci à la place de semelles correctrices ?

  3. Julien dit :

    j’ai vraiment du mal avec les semelles…
    ok on sent quelques chose juste à l’enfilage. Mais 5′ plus tard ? et avec toute la force du poids du corps appuyant dessus.

    tu as déjà essayé de courir sans la semelle de propreté ? (juste pour le test)
    le confort « d’approche » manque au début, mais c’est tellement vite oublié. Et surtout on gagne en volume disponible pour le pied et ça me parait beaucoup plus important (je ne sais pas comment tu supportes les 2 semelles en même temps)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *