Jamais contente !

Voilà, j’ai battu mon RP. Oui, oui, c’est chouette ! Rendez-vous compte j’ai gagné 2 minutes 47 en six mois. Un écart comme ça, je suis sûre que Kipsang en rêverait ! Sauf qu’il faut savoir faire preuve d’un brin d’humilité : en avril, je courais mon premier semi, donc logiquement je ne pouvais que faire mieux.

Pourquoi je ne suis pas pleinement contente alors ?

JC : Parce que tu es une râleuse ma chérie.
AL : Mais je ne vois pas du tout pourquoi tu dis ça ?!

Parce que je termine avec un chrono de 2h 00min 49sec et que ces 49 secondes-là, elles sont de trop.

Comment j’aurais pu gagner 49 secondes avec des si…

Semi BB 2014

Semi BB 2014

> Si j’avais moins bidouillé ma montre GPS après le départ
> Si je n’avais pas freiné pour prendre les virages (je me serais sans doute cassé la figure remarquez)
> Si j’avais davantage envoyé en descente (au lieu de trop anticiper la montée qui suit)
> Si je n’avais pas encouragé cette dame qui se faisait engueuler par son empaffé de mec (ça m’a volé du souffle, mais il se montrait trop goujat pour que je reste sans rien dire à sa nana)
> Si j’avais pas mangé de ma barre de céréales, parce que manger en courant, j’ai du mal, donc je ralentis (mais ça me rebooste aussi)
> Si je n’avais pas pris cette bouteille d’eau claire au ravito, alors que je courais avec un bidon de boisson d’effort
> Si je ne m’étais pas arrêtée pour appuyer sur ma douloureuse hanche au km17
> S’il n’avait pas plu
JC : Han la fausse raison…
AL : Ah mince, ça se voit tant que ça là, ma mauvaise foi ?
> Si j’avais couru plus vite, oui, elle est là la vraie bonne raison !

Je sais bien faire semblant de courir méga easy !

Je sais bien faire semblant de courir méga easy !

Ma course en impressions

La météo : Il faisait un temps pourri, tout gris, limite frisquet et j’ai terminé sous la pluie. En vérité je n’ai eu froid qu’en poireautant pour récupérer mon dossard, je n’ai pas senti la pluie.

L’équipement : Asics Kayano, jupette short (« skort » dans le jargon) dénichée chez Oysho, tee-shirt Urban Running, casquette du marathon de Boston assortie au t-shirt et aux chaussettes, c’est important, sans oublier mes Kleenex dans la main, je ne peux pas courir sans. Pas de chaussettes de Minnie cette fois. Le rouge et le turquoise, ça jure !

Le départ : Ne pouvant m’inscrire dans le sas qui convient à mon niveau, et ne voulant pas me retrouver parmi les gueux (je suis extrêmement snob), j’avais menti à l’organisation -oui, c’est mal-, pour me retrouver dans un sas <1h45, hi, hi c’te bonne blague ! C’était chouette, plein de mecs. Et pas de cohue au départ. Nickel !

parcours semi BBLe parcours : On m’avait dit que c’était beau… Et bien, en toute partialité, je préfère le bois de Vincennes (plus sauvage, plus vert) sous le soleil à celui de Boulogne sous la pluie ! Et la partie qui longeait le chantier des anciennes usines Renault, avec un doux parfum de pneu cramé, ne m’a pas transcendée.

Le carburant : Un petit-déj suffisamment tôt (au moins 3 h avant le départ), comme les Baba aiment. Deux cafés pris sur place. Et pendant la course, un bidon de 300 ml d’Overstims, pas bu entièrement. J’ai toujours du mal à boire en courant sans avaler de traviole. Et une barre de céréales Lifebar, sans sucres ajoutés, super bonne, mais je n’ai pas pu tout manger. Cela dit, heureusement que j’avais conservé le reste, cela m’a permis d’avoir de quoi grignoter à mon arrivée, car je n ‘ai pas trouvé le ravito !

@babaorun

@babaorun

Le physique : J’avais bien pris soin d’aller 12 fois aux toilettes avant le départ.
Je me suis sentie bien jusqu’au 15e km environ. Après, soutenir l’effort niveau souffle m’a demandé une extrêêêême concentrassionne.
Mais le plus difficile, et là, je rigolais pas du tout, fut cette douleur étrange sur le côté de la jambe droite, qui remontait dans l’articulation de la hanche et descendait sur le côté externe du pied. Une sensation déjà subie aux 20km de Paris. Alors dois-je regarder du côté des shoes qui corrigent ma pronation (et que je ne portais pas lors de mon 1er semi où je n’ai eu aucune douleur) ? Ou de l’âge ? Du volume de course ?
JC : C’est chaud car si tu fais un marathon, va falloir augmenter la dose.
AL : Arrête, je vais encore râler.

@Frédéric Poirier

@Frédéric Poirier

Les potes : RV pour une petite photo avec les copains Urban Running. Après, top départ.
Mon chéri bibi étant sub-claquant à la maison (cette feignasse), je ne m’attendais à aucun supporter sur le bord de la route.
Aussi quand Valérie a couru un bout avec moi (merciiii ♥), j’ai vraiment voulu faire bonne figure et ai pris bien soin de ne pas me moucher sauvagement, de ne pas jurer, de rester bien concentrée. Idem quand j’ai vu qu’Eric filmait, j’ai vaguement tenté de rentrer le ventre, de ne pas courir en canard, de paraître digne. Pas simple en 3e partie de parcours… C’était plus facile de faire coucou à Adrien et Baptiste au début !
Et j’ai attendu de ne plus être dans le champ de vision de Clémentine pour faire mon arrêt « appuie-toi sur la fesse quand ta hanche devient douloureuse ». Je suis pudique.

L’arrivée : sous la pluie, mais ça faisait du bien. J’ai eu vite fait de récupérer mes affaires, me changer et filer… bosser !

Le selfie de la winneuse !

Le selfie de la winneuse ! @babaorun

Prochain objectif ? Soigner ma hanche pour commencer l’entraînement marathon dans de bonnes conditions.

JC : Je trouve vraiment qu’il y a du progrès. Au semi de Paris tu avais un lièvre pour caler ton allure. Ici, seule, sans que ça soit un objectif, car tu t’es décidée tard, tu passes au 10e kilomètre aussi vite que ton record sur 10, qui date de l’an passé, et tu tiens à la même allure encore 11 km de plus !
Si tu ne vois pas les progrès, je vais t’inscrire dare dare à la Corrida de Houilles et tu vas voir comment tu vas casser la barre des 52’30 les pattes de la dinde dans le nez !

 

Voir aussi sur babaorun :
Le plaisir > Nos bonnes adresses bouffe
La nutrition > Les bons sucres, et le reste !

Ce contenu a été publié dans Courses, On sporte bien, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Jamais contente !

  1. Nicolas dit :

    Dis toi que la prochaine fois tu lui feras sa misère à ce chrono !

  2. Baba AL dit :

    Mais bien évidemment, fingers in the nose ! Hé hé

  3. Daddy The Beat dit :

    Un peu moins de tout ce que tu as énoncé et t’es à 1h45 là 😉 Bravo pour la photo « Mega Easy », on croirait une brochure publicitaire. Enfin, tout ça montre que tu as une belle marge de progression, alors au lieu de râler, inscris-toi dans des courses ! Allez !

  4. Ping : ChallengELLES, le dernier défi d'AL | babaOrun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *