Objet insolite 5 : Roule ma poule !

Du ski de fond sans neige ? Yes he can! @babaorun

Du ski de fond sans neige ? Yes he can! @babaorun

Une sortie ensemble, comme c’est rare…
La scène se déroule dimanche.

JC : Tu viens mon amour, tu vas courir ?

Je me prépare psychologiquement. Je suis prête. Le soleil brille (truc de ouf), et JC surgit avec aux pieds une paire de…

rollers incroyable, le truc qui roupillait depuis des lustres à la cave.

RTT , les rollers tous terrains

@babaorun

X skate (X pour cross) @babaorun

Mais qu’est-ce donc là ? Des CanadaDry de rollers en ligne.
Les chaussants sont juchés sur de grosses roues à pneus, qui permettent de circuler sur des sols moins lisses qu’un bitume enrobé.
JC, lui, possède un modèle déjà vintage de chez Powerslide.

JC : Oui je sais, maintenant ces « rollers skike » (rollers skate + ski + bike) ressemblent à de mini patinettes, et certains modèles sont même équipés d’un garde-boue.

Parfait chéri, tu peux m’accompagner pour faire le kéké dans les allées du Bois. Sitôt dit, sitôt parti, il prend une paire de grands bâtons de ski de fond, et avance comme à ski de fond, en skating. Et moi ? Bah cours ma fille cours !

3 raisons pour prendre ces rollers au sérieux

1 > Cela mobilise plein de muscles que la course à pied délaisse. Les appuis étant différents. Bras, fessiers, cuisses (mais les muscles qui poussent). Bien que le roller skike soit aussi une activité sportive concentrique, contrairement au running, aucun impact.

Les roller skike Powerslide par JC le kéké @babaorun

Les rollers skike Powerslide par JC le kéké @babaorun

JC : C’est typiquement le geste du skating à ski de fond, la glisse en moins, puisqu’il s’agit ici de rouler. J’ajouterais pour compléter l’anatomie du parfait skiker : dorsaux, lombaires et gainage. Donc méga complète l’histoire !

D’ailleurs, mon baba, tu avais les genoux bien niq… disons sensibles après 1 heure 30 de pratique.

JC : Le même effet qu’après une bonne descente dans un champ de bosses en ski alpin : 1 à 2 minutes de douleurs autour des genoux et puis s’en va (mais peut être que ce n’est que moi et mes vieux os…).

2) Ensuite, et ça c’est vraiment top, on passe à peu près partout du moment que le sol est dur. On peut rouler dans des flaques mais modérément. C’est pas un 4×4 non plus !
Les rollers étant dotés de pneus, on joue sur la pression pour s’adapter encore mieux au terrain.

JC : Il est donc plutôt difficile de prendre de la vitesse, le choix du terrain s’avère primordial. Le best ? Un sol en terre bien damée (comme le chemin près de l’Insep pour les connaisseurs). La route aussi, mais si, comme moi, vous avez des bâtons de ski de fond, ça tape pas mal avec les embouts en métal sur les avants-bras, et le son n’est pas aussi « velouté » comme dans la neige fraîche…

3) On récupère autrement.
On le sait (je fais exprès d’énoncer cela comme une évidence, sachant pertinemment que certains parmi vous persistent à ne pas le savoir justement), il est bon après une période de lourds entraînements avec grosse course à la clé, d’observer une sage période de récup.

Les Rollers tous terrains @babaorun

Les Rollers tous terrains @babaorun

Pour ce faire, JC varie les plaisirs : OD de pâtisseries, soirée en amoureux et sports différents. C’est pourquoi il peut vous être donné la chance de la croiser habillé en vache sur un vélo, avec une ceinture flottante aqua-joggant à la piscine ou comme hier, patinant (non, il ne s’agit pas de bisou).

JC : « La nature n’aime pas le vide » ! Comprenez : on ne passe pas de plusieurs entraînements/semaine à plus rien, même s’il s’agit de remettre les curseurs à zéro.

Le truc, c’est varier les plaisirs et entretenir quelque peu le système cardiovasculaire qui s’encrasse tellement plus vite qu’il ne progresse ! Le tout en évitant les sports avec des chocs ou excès de mouvements excentriques.

La truffe qui essaie de suivre, c’est qui ?

Allez cours Anelor  cours ! @babaorun

Allez cours Anelor cours ! @babaorun

C’est MOAAAAAAAAAA !
J’ai couru tant bien que mal, enfin plutôt mal, puisque mon tendon d’Achille se rebelle depuis lors.

Enfin, quand tu cours derrière, mieux vaut ne pas te rapprocher au risque de te manger un coup de bâton (un conseil de baba-Pierre Richard).

Toutefois, il fut assez rigolo d’entendre les commentaires qui allaient bon train : du « génial », au « c’est l’entraînement pour la saison de ski ? » en passant par un « mais quel nase, il va niquer ses rollers ».
Nase toi-même ignarde !

 

A New-York, ils adorent et s’éclatent dans Central Park, check la vidéo :

 

Tu aimes les trips insolites des babas ?
Tiens, en voilà :
Insolite 4 : l’hypox
Insolite 3 : mmm, ce fameux jus de betterave
Insolite 2 (que j’utilise bien après cette séance qui a trauma mon Achille) : le stretcheur
Insolite 1 : le tanneur (pas les sacs !)

 

Ce contenu a été publié dans Entraînements, Matériel & équipement, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Objet insolite 5 : Roule ma poule !

  1. Daddy The Beat dit :

    Le mec carrément original qu’on croise de temps en temps sur les chemins et qu’on regarde avec des yeux ahuris, c’est bien JC !

  2. Oh punaise, vu ma grâce en skating, je suis foutu de me faire mal avec des engins pareils !

  3. doune dit :

    Ca me rappelle une mini discussion que l’on a eu sur facebook lorsque je me tatais à essayer le ski-roue après avoir vu quelques copains du CAF en faire… Et bien pour comparer, c’est pas DU TOUT pareil… les skis-roues auquels je pensais sont fait d’une barre de métal avec 2 petites roues dont une équipée d’un système anti-recul et une fixation de chaussure de ski de fond. Le principe, remonter les routes des cols de montagne en mode « ski de fond alternatif ».

    Bref, tu pratiques le ski de fond « skating » sur du plat, et d’autres de l’alternatif qu’en montée (la descente se fait à pied avec les skis-roues sur le dos)

  4. doune dit :

    Ca me rappelle une mini discussion que l’on a eu sur facebook lorsque je me tatais à essayer le ski-roue après avoir vu quelques copains du CAF en faire… Et bien pour comparer, c’est pas DU TOUT pareil… les skis-roues auxquels je pensais sont fait d’une barre de métal avec 2 petites roues dont une équipée d’un système anti-recul et une fixation de chaussure de ski de fond. Le principe, remonter les routes des cols de montagne en mode « ski de fond alternatif ».

    Bref, tu pratiques le ski de fond « skating » sur du plat, et d’autres de l’alternatif qu’en montée (la descente se fait à pied avec les skis-roues sur le dos)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *